Des engagements pour la protection de la biodiversité : la clé de l'entreprise de demain ? | Fieldfisher
Skip to main content
Insight

Des engagements pour la protection de la biodiversité : la clé de l'entreprise de demain ?

Locations

France

Pourquoi ?
« Pour reconquérir la biodiversité, garantir la pérennité de son activité, fédérer ses salariés et ses clients ».
C'est ainsi que, le 15 juin dernier, 11 entreprises françaises ont présenté leur plan pour la biodiversité, dans le cadre de leur collaboration avec l'alliance d'entreprises engagées Act4 Nature International. Dans l'esprit de la Loi Pacte du 22 mai 2019 et de la faculté pour une société de se doter d'une « raison d'être », la période de confinement a renforcé la question de savoir comment une entreprise peut mesurer et prendre en compte son impact sur la biodiversité tout en intégrant ses impératifs économiques et financiers.

Quels avantages ?
Connaître et analyser ces informations permet d’ajuster sa stratégie, identifier et gérer ses risques techniques, juridiques et économiques, maîtriser son risque opérationnel et réputationnel, de les intégrer dans son reporting extra-financier ainsi que d’être pionnier sur de nouveaux marchés, produits ou services « verts » (restauration, valorisation des écosystèmes) :
 
- Anticiper ses impacts permet d'adapter une stratégie en fonction de chaque entreprise : il s'agit, dans le cadre de la séquence « ERC », d'Eviter les impacts sur les écosystèmes, à défaut de Réduire les incidences ou, si ce n’est pas envisageable, de les Compenser (via par exemple des contrats d'Obligation Réelle Environnementale)
 
- Anticiper la règlementation permet la mise en place de mesures proactives et la réduction des coûts, afin d'améliorer l’empreinte de l’entreprise, voire d'accéder à des financements qui intègrent des critères environnementaux.
A noter en 2021 : Le Congrès Mondial de la Nature de l'UICN et la COP15 de l'ONU détermineront les orientations et trajectoires mondiales sur le sujet de la biodiversité avec la création et/ou le renforcement probable des obligations au niveau national et européen.
 
- Réduire son impact sur la biodiversité permet d’optimiser ses coûts et de sécuriser son accès aux matières premières par la mise en place d'un cercle vertueux de réduction des coûts, de pérennité des ressources, dans une démarche d'économie circulaire.
 
- Augmenter son empreinte verte sera facilité par la généralisation de mécanismes existants : actions de préservation des milieux naturels et limitation des impacts des structures, initiatives pour promouvoir le respect de la nature avec des réunions de sensibilisation, campagnes pour la recherche, pour la reforestation, avoir recours à des spécialistes techniques et juridiques de l’environnement.
 
Comment ?
Des outils pratiques de plus en plus nombreux existent, tels que le Global Biodiversity Score (GBS) de la CDC Biodiversité (filiale de la Caisse des Dépôts), qui permet de calculer l’empreinte biodiversité, en deux étapes :
  • Analyser quantitativement la contribution de l’activité économique de l’entreprise aux pressions sur la biodiversité ;
  • Analyser l’impact de ces pressions sur la biodiversité.
 
En conclusion
S'engager pour la protection de la biodiversité apparaît de plus en plus comme un engagement et un axe stratégique de réflexion pour le futur de son entreprise.
 
 

Sign up to our email digest

Click to subscribe or manage your email preferences.

SUBSCRIBE